Précocité, haut potentiel

J'ai été amené depuis plusieurs années à m'intéresser aux "zèbres", soit ces enfants, ados, adultes, qu'on désigne comme étant à "haut potentiel", "précoce" ou "zèbre" du fait de leur QI d'au moins 125 points.

 

Cette caractéristique révèle des particularités dans les processus de compréhension, d'apprentissage et d'être en relation. Les recherches actuelles tendent à démontrer que ces particularités auraient pour origine un fonctionnement cérébral spécifique, qualitativement différent.

 

L'enfantl'adolescent ou l'adulte ayant cette caractéristique présente un rythme de développement intellectuel supérieur à la norme définie pour les enfants du même âge. Son hypersensibilité, son approche globale des problèmes ou des situations, son accès rapide (parfois trop) aux généralisations, la divergence de sa pensée, sont autant d'atouts ET de difficultés potentielles, générant parfois des troubles scolaires et / ou du comportement.

 

On sous estime également souvent l'impact pour les parents d'avoir à gérer cette forme de "différence" mal comprise et / ou mal perçue par l'entourage... Avoir un enfant "surdoué" n'est pas toujours un cadeau ! Cette caractéristique peut générer un grand nombre de questionnements et / ou de difficultés, tant pour le sujet que pour son entourage (familial, professionnel, scolaire).

 

Un bilan et un accompagnement, réalisé(s) par un psychologue formé et sensible à ces problématiques, peut s'avérer une aide précieuse pour l'enfant et sa famille. 

 

Enfin, le test peut également concerner les adultes. Le fait d'avoir confirmation de cette modalité de fonctionnement permet à la fois de mettre en sens son vécu antérieur, de reprendre confiance en soi et ses capacités et de se projeter dans l'avenir différemment, plus sereinement.